Photos

ATCL Hommage au Président Chéhab (4)

1er août 2012

Cliquez sur une photo pour l'aggrandir ou démarrer le slide show
Photo
1. Fouad El Khazen
Photo
2. Elie Assaf
Photo
3. Devant la plaque commémorative en hommage au Président Chéhab
Photo
4. Remerciements (Collège des Apôtres)

À la fête de l’Armée libanaise, le mercredi 1er août 2012, l’ATCL a organisé une soirée hommage au Général Fouad Chéhab, en signe de reconnaissance pour tout le bien que cet intègre Président de la République, amoureux du Liban, a fait pour le pays des Cèdres et pour l’ATCL.
Patronnée par le Président de la République libanaise, Général Michel Sleiman, représenté par le ministre Freige Saboujian qui représentait également le Président du Parlement et le Président du Conseil, la soirée a réuni de nombreux officiels dont l’archevêque Paul Rouhana, représentant le Patriarche maronite, des députés et des ministres, tels le ministre de l’Information Walid Daouk, celui de la Culture Gaby Layoun, comme aussi le Colonel Fouad Khoury représentant le ministre de l’Intérieur, Général Mounir Akiki, représentant le Directeur Général de la Sûreté Générale, le Commandant Marouan Safi, représentant le Directeur Général de la Sûreté de l’État, le Lieutenant Colonel Boutros Hachem représentant le Chef de la Gendarmerie, le Commandant Tony Matta représentant le Directeur Général des Forces de la Sûreté Intérieure etc.

Président exceptionnel
L’hommage a débuté par l’hymne national, suivi par une intervention d’Élie Assaf, coordinateur de la commission d’admission du Club qui a organisé l’événement. Un documentaire sur la vie du grand disparu a été ensuite projeté devant la nombreuse assistance.
Cheikh Fouad El Khazen, Président du Conseil d’Administration de l’ATCL, a alors pris la parole, affirmant que « …le Président Chéhab, décédé en 1973, est l’un des fondateurs du Liban moderne ! » et d’ajouter :
« Ses exploits sont nombreux à tous les niveaux et c’est à lui que nous devons l’actuel siège de l’ATCL. »
Antoine Éfrem, le Président de la municipalité de Jounieh, a assuré, quant à lui, que la ville de Jounieh restera fidèle au souvenir de ″ce grand homme d’État″.
Chafic Mouharam qui dirige ″l’Association du Président Fouad Chéhab″ a qualifié le Président disparu de fondateur de l’État du Liban souverain.
Le dernier intervenant au micro a été l’ancien ministre Charles Rizk. Il a mis en relief « l’homme exceptionnel qui a édifié les administrations de l’État et a gouverné le pays avec beaucoup de responsabilité et de probité. »
Pour clôturer l’hommage, une grande plaque commémorative murale, représentant le président Chéhab, a été dévoilée à l’assistance.
La soirée s’est terminée par un cocktail.