Photos

ATCL Esprit de Voile (52)

Article

Cliquez sur une photo pour l'aggrandir ou démarrer le slide show
Photo
1
Photo
2
Photo
3
Photo
4
Photo
5
Photo
6
Photo
7
Photo
8
Photo
9
Photo
10
Photo
11
Photo
12
Photo
13
Photo
14
Photo
15
Photo
16
Photo
17
Photo
18
Photo
19
Photo
20
Photo
21
Photo
22
Photo
23
Photo
24
Photo
25
Photo
26
Photo
27
Photo
28
Photo
29
Photo
30
Photo
31
Photo
32
Photo
33
Photo
34
Photo
35
Photo
36
Photo
37
Photo
38
Photo
39
Photo
40
Photo
41
Photo
42
Photo
43
Photo
44
Photo
45
Photo
46
Photo
47
Photo
48
Photo
49
Photo
50
Photo
51
Photo
52

Vois-tu la voile à l’horizon ?

C’est en juin 2010 que Léanïc Fiolet, 26 ans, prof de l’école de voile, a débarqué à l’ATCL, venant de sa Bretagne natale, plus précisément de sa ville, Trinité-sur-mer.
Détenteur d’un Brevet d’État de voile, le jeune Français est un passionné de voile, hostile aux bateaux à moteur.

Cette passion, il a essayé de la communiquer à ses élèves, enfants et adultes, qui ont suivi, nombreux, les cours de cet as de la voile.
Commencés à la mi-juin, les cours de l’école de voile, à raison d’une session toutes les deux semaines, ( de 9 h à midi et de 14 h à 17 h), se sont prolongés jusqu’aux week-ends d’octobre.
À l’issue de chaque session, une régate dominicale était organisée où les gagnants recevaient des cadeaux symboliques, histoire de les encourager à aller de l’avant dans ce sport sain qui les met en contact direct avec la Grande Bleue.
L’une des régates, qui s’est étendue sur deux jours : samedi 18 et dimanche 19 septembre 2010 a été amicalement disputée entre une équipe libanaise formée de 9 vaillants Libanais et une autre, jordanienne, composée de 8 braves Jordaniens.
Les Jordaniens ont raflé les deux premières places, la troisième est revenue aux Libanais qui ont promis de faire mieux aux compétitions suivantes.


Esprit de voile

La commission des Sports Nautiques s’est dotée, en 2010, de bateaux nouveaux, de sorte que l’actuelle "flotte" du Club comporte 6 Optimist, 6 Laser Pico, 6 Laser
2 000 pour adultes et 7 Laser Solo.
Léanïc Fiolet qui souhaite revenir à l’ATCL, en 2011, continuer sa mission d’enseigner la voile et d’inculquer son amour aux jeunes et au moins jeunes Atécéliens, assure avoir trouvé certains de ses élèves très doués pour cette pratique sportive et à même d’acquérir cet "esprit" de voile qui n’est pas fréquent au Liban.
S’il est bien cultivé, cet esprit pourrait devenir une fierté pour l’ATCL qui le propagerait alors dans tout le pays des Cèdres.