Le Club: Historique

ATCL - Founders
Fondateurs de l'ATCL - 1919
De gauche à droite assis: Henri Michaca, Georges Vayssié (fondateur et président), Emile Achou, Pierre Tattarachi. Debout: Nicolas Bustros, intendant Copain, Henri Vidalet, Charles Fabia, Jaques Tabet, Joy Tabet, Habib Trad.

L'histoire de la fondation de l’ATCL

En 1919, quelques notables et amis du Comte de Dion (MM. le marquis Jean de Freige, Alfred Sursock, Sélim Slam, Habib bey Pharaon, Jacques Tabet, Albert Naccache, Ahmad Beyhum, Michel Chiha, Charles Corm etc.) ont formé une association pour la promotion de l’Automobile.

Le 2 mai 1920, Monsieur Georges Vayssié, Délégué principal du Touring Club de France, et Directeur du Journal “La Syrie“, adressait aux principales personnalités de Beyrouth et du Liban, la circulaire suivante :

Monsieur,
En vue de la constitution d’un Touring-Club syro-libanais et d’une section du Touring Club de France, je vous serais fort obligé de vouloir bien assister à la réunion qui aura lieu le mercredi 5 mai, à l’Union française, à 6 heures du soir.
Cette initiative, qui a toutes les sympathies du gouvernement, présente un vif intérêt pour le pays, je me permets de compter fermement sur votre présence. Recevez, je vous prie, l’expression de mes distingués sentiments.
Signé: Georges Vayssié, Délégué principal du T.C.F.

Séances du mercredi 5 mai 1920. Extrait du journal “La Syrie” du 7 mai 1920 :

Deux réunions, l’une à Baabda, l’autre à l’Union française de Beyrouth, ont consacré mercredi la réalisation que nous avions entreprise en faveur de la création du Touring Club.

Une foule de notabilités avaient répondu à l’appel qui leur avait été lancé, tandis que l’administration, par la présence du Commandant Labrue (Administrateur du Territoire autonome du Liban), de Habib Pacha El Saad (Président du Conseil administratif du Liban), du Commandant Lesbros, du capitaine Bellandou, du capitaine Ruffat, marquait le vif intérêt qu’elle porte a l’œuvre nouvelle.

Après l’exposé de la question fait par le commandant Labrue (séance de Baabda) et M. Georges Vayssiê, (séance de Beyrouth) il fut décidé à l’unanimité de donner à l’association le nom de Touring Club de Syrie et du Liban. II sera affilié au Touring Club de France.

ATCL - Logo
L'emblême de l'ATCL au fil du temps

On procéda ensuite à l’élection du Comité directeur provisoire. Furent nommés à l’unanimité : MM. Jean de Freige, Elie Sabbag, Moussa Benjamin. Antoine Eddé, Charles Corm, Abdallah Beyhum, Hassan Cadi, Sélim Slam, Habib Bey Pharaon, Dr de Brun, Habib Trad, Martin, Michel Tuény, Gilly, Alfred Sursock, Jacques Tabet, Commandant Perrin, Anis Hani, Albert Naccache, Brahé, Not, Emile Hacho, Hanérnoglou, Wady Doumani, Chamonnard, Alfred Nasser, Marteau, Aref Naamani, Michel Chiha, Gabriel et lean Bustros, Mahtouk, Georges Vayssié.

Le Comité nommé constitua ensuite son bureau de la façon suivante : M.M. Jean de Freige, Président ; Marteau, Elie Sabbag, Abdallah Beyhum et Jacques Tabet, vice-présidents ; Habib Trad, Trésorier ; Georges Vayssié, Secrétaire général ; Charles Corm et Habib Bey Pharaon, Secrétaires.

Quatre commissions principales furent créées : commission des Sites et monuments, commission des Routes et Moyens de Transport, commission de l’industrie hôtelière, commission du Reboisement et de la protection de la faune.

La cotisation annuelle est fixée à 40 francs. Outre les membres adhérents, l’Association comprendra des membres d’honneur, des membres fondateurs et des membres bienfaiteurs. Sur les quarante francs de la cotisation ordinaire, 6 francs seront consacrés à l’affiliation au Touring Club de France, donnant ainsi à ses membres le droit de bénéficier des innombrables avantages que la grande association française assure à ses adhérents, notamment l’envoi de sa belle Revue mensuelle.

Le comité donna mandat à son Bureau de prier le Général Gouraud de vouloir bien accepter la Présidence d’honneur du T.C.S.L.

Les adhésions sont dès aujourd’hui reçues au Secrétariat Général, Bureaux de la Syrie, immeuble Daouk.

Le jeudi 13 mai 1920, ont eu l’honneur d’être invités à diner par S.E. le Général Gouraud, les membres du Bureau du Comité du T.C.S.L.

Parmi les invites : Marquis et Marquise de Freige, M. et Mme Marteau, M. et Mme Jacques Tabet, Habib Bey Pharaon, M. Elie Sabbag., M. Habib Trad. M. Charles Corm, M. Georges Vayssié.

Le Général Gouraud, à la demande qui lui a été faite par M. Jean de Freige (président) et M. Georges Vayssié (secrétaire général) a déclaré qu’il acceptait “avec enthousiasme“ la Présidence d’honneur du T.C.S.L.


ATCL - Panoramic
ATCL - Circa 1971

La petite histoire de la naissance du complexe de l'ATCL

En 1964, le Gouvernement libanais à demandé au Conseil Exécutif des Grands Projets (CEGP), qui avait été créé en 1961, d'assurer la Maîtrise d'Œuvre de la construction d'un troisième bassin pour le port de Beyrouth. A la tête du CEGP il y avait un Conseil constitué par trois éminents ingénieurs, MM. Farid Trad, Henry Naccache, et Fayez Ahdab. D'ailleurs ce même groupe avait supervisé la construction du Nouvel Aéroport de Beyrouth à Khaldé vers la fin des années quarante.

Un crédit de Soixante millions de Livres Libanaises avait été accordé pour ce projet. Le CEGP fit appel à un Consultant danois réputé en travaux maritimes, KAMPSAKS, pour l'étude et la supervision du projet.

Le projet fut en définitive adjugé à l'Entreprise ARCHIRODON, pour le montant de Quarante Cinq millions de Livres Libanaises.

C'est alors que le Conseil du CEGP, a pris l'initiative de proposer au Président de la République, le Général Fouad Chéhab, de construire avec le crédit restant, soit Quinze millions de Livres Libanaise, un complexe maritime au Sud de la baie de Jounieh comprenant trois bassins, un pour la plaisance, un pour la marine militaire et un pour la pêche.

Le Président Chéhab accepte le principe qui est finalement approuvé par le Conseil des Ministres. L'idée est alors venue de confier l 'exploitation du port de plaisance à l'ATCL, et le Yacht Club de Beyrouth, devant quitter l'emplacement qu'il occupait sur la jetée entre le second bassin du port de Beyrouth et le nouveau bassin, s'est déplacé dans le nouveau complexe de Kaslik.

A l'époque M. Georges Naccache, Ministre des Travaux Publics, est chargé de part ses attributions sur le domaine public maritime, de mettre à exécution la décision du Conseil des Ministre. Il demande à Mme Denise Khoury, Chef du Service Juridique du Ministère de rédiger le projet de décret, en collaboration avec feu Me Michel Assaf, Secrétaire Général de l'ATCL. Ce qui fut fait et le décret est promulgué en juin 1964.

M. Oscar Niemeyer, grand architecte et urbaniste de réputation mondiale, avait travaillé avec le CEGP pour la Foire de Tripoli. Il a été prié de dessiner les plans du bâtiment comprenant le restaurant « La Terrasse » et la piscine.

On ne peut pour ce complexe, oublier le mérite de trois membres éminents du Club qui nous ont quitté et qui sont : Fayez Ahdab, Henry Naccache et Michel Assaf.

Adel Khoury
Commodore
7 Novembre 2008